Au fil des années, Twitter pour les professionnels est devenu un outil de marketing et de communication particulièrement puissant. Que vous soyez une marque ou une entreprise, il est aujourd’hui indispensable de se positionner sur ce réseau. Mais comment bien démarrer sa stratégie sur Twitter lorsque l’on n’en maîtrise pas encore les usages ? Voici quelques bonnes pratiques pour bien débuter sur Twitter pour une entreprise !

Proposer du contenu thématique et unique

À chaque réseau social, sa ligne éditoriale ! De ce fait, il n’est pas conseillé de mettre au point la même stratégie et de poster le même contenu sur votre compte Twitter que sur votre page Facebook par exemple. 

Alors avant de vous créer du contenu sur Twitter, commencez par définir votre audience cible, des valeurs à transmettre, et des objectifs à atteindre. Pensez ensuite à des thèmes pertinents, qui vont dans ce sens. Une fois toutes ces informations en main, vous pourrez commencer à rédiger des tweets engageants.

À lire aussi >> 5 réseaux sociaux à découvrir

Poster régulièrement sur Twitter

Le meilleur moment pour publier sur Twitter semble se situer entre 2 h 00 et 22 h 00, à hauteur de 15 tweets par jour. Si vous êtes une entreprise qui veut toucher d’autres sociétés (B2B), il vaut mieux publier pendant les heures de travail. À contrario, si vous voulez cibler des particuliers (B2C), il est préférable de tweeter le week-end.

Le but est de garder un rythme régulier sur Twitter pour limiter les moments de latence ponctuées par des périodes dynamiques qui pourraient freiner vos abonnés.

À lire aussi >> 3 stratégies de social selling qui fonctionnent

Publier du contenu respectant les règles d’usages 

Chaque plateforme sociale dispose de ses propres usages, et Twitter compte parmi celles qui en ont le plus, ce qui ne facilite pas la compréhension des utilisateurs. Pour bien débuter sur Twitter pour une entreprise, voici un petit aperçu des éléments à maîtriser et à connaître pour rédiger un bon tweet :

Créer de l’interaction sur Twitter

Pour se faire connaître sur Twitter et augmenter son nombre d’abonnés, il est important de suivre des comptes, notamment ceux de la concurrence ou de ceux qui partagent les mêmes thématiques que vous. Pour ce faire, exploitez la fonction hashtag dans la barre de recherche Twitter. Ceci va vous permettre de filtrer des comptes bien précis. Pour rendre la pareille,, vous pouvez par exemple :

Vous savez désormais comment débuter sur Twitter pour une entreprise. Pour aller plus loin, prenez connaissance de notre dernier article sur l’atteinte de ses objectifs marketing avec Twitter.

Depuis plusieurs années, organiser des concours sur Instagram devient incontournable ! Et pour cause, il s’agit d’une technique de Social Media Optimization (SMO) très efficace, dont l’objectif est d’animer la relation client ou prospect, et souvent, de recueillir des profils de participants. Découvrez 5 exemples de jeux concours pour Instagram à mettre en place !

1/ Le jeu concours contre interaction

Jeu concours le plus classique et le plus populaire, il suffit de poster une photo ou une vidéo d’annonce du concours, puis de préciser les règles de participation à vos abonnés. Libre à vous d’établir les conditions suivantes :

Cette mécanique de jeu permet de gagner plus rapidement en engagement et en visibilité auprès de nouveaux abonnés. Découvrez 10 outils pour créer des jeux concours sur les réseaux sociaux.

À lire aussi >> Comment faire un jeu concours sur les réseaux sociaux ?

2/ Le jeu concours contre inscription

Ce type de jeu concours gratuit s’apparente à peu de choses près au précédent, mais ne répond pas aux mêmes enjeux et objectifs. En Effectivement, la simplicité de participation aux jeux peut générer beaucoup de visibilité et d’engagement, mais aussi inciter tous types d’internautes, même les opportunistes qui ne resteront pas par la suite, à tenter leur chance.

L’idée ici est de demander un engagement supplémentaire à votre audience, afin de vous assurer de son intérêt pour votre compte. Il peut s’agir :

3/ Le jeu concours de légendes

Autre idée de concours sur Instagram : le jeu de légendes. Celui-ci requiert un effort de créativité à vos followers, puisqu’ils doivent montrer l’étendue de leur imagination en complétant un début de légende. 

Vous l’aurez compris, le cadeau mis en jeu est remporté par la meilleure légende, selon des critères d’humour ou d’originalité par exemple. Cet exemple de jeu concours pour Instagram est idéal pour booster ton taux d’engagement, tout en proposant un concept un peu plus fun.

À lire aussi >> Qu’est-ce qu’un bon taux d’engagement Instagram ?

4/ Le jeu concours photos ou de contenus originaux

Le concours-photo compte également parmi les incontournables des jeux concours Instagram. Il consiste à demander à votre communauté de réaliser un contenu créatif, qu’il s’agisse d’une photo, d’une vidéo ou d’un hashtag challenge. Reste ensuite à le partager sur les réseaux sociaux pour tenter de remporter un lot. 

Vous pouvez guider la créativité de vos abonnés en leur assignant un thème, une couleur ou un produit. Cette mécanique de jeu est idéale pour accroître votre popularité sur les réseaux sociaux grâce à une stratégie d’User Generated Content. Pour qu’il fonctionne, notez qu’il est nécessaire d’avoir au préalable une communauté forte et engagée.

5/ Le jeu concours Instagram en story

Dernier exemple de jeu concours pour Instagram, et pas des moindres : le concours en story. En effet, si la majorité sont organisés depuis les feeds, la story peut être une excellente alternative ! Cette mécanique de jeu permet alors de créer un sentiment d’urgence, du fait de sa durée limitée et de son caractère éphémère (24 heures). Il est néanmoins possible de prolonger la durée de vie du concours grâce aux Stories à la une.

Pour aller plus loin >> Algorithme Instagram : le guide et les secrets

Depuis plusieurs années, organiser des concours sur Instagram devient incontournable ! Et pour cause, il s’agit d’une technique de Social Media Optimization (SMO) très efficace, dont l’objectif est d’animer la relation client ou prospect, et souvent, de recueillir des profils de participants. Découvrez 5 exemples de jeux concours pour Instagram à mettre en place !

1/ Le jeu concours contre interaction

Jeu concours le plus classique et le plus populaire, il suffit de poster une photo ou une vidéo d’annonce du concours, puis de préciser les règles de participation à vos abonnés. Libre à vous d’établir les conditions suivantes :

Cette mécanique de jeu permet de gagner plus rapidement en engagement et en visibilité auprès de nouveaux abonnés. Découvrez 10 outils pour créer des jeux concours sur les réseaux sociaux.

À lire aussi >> Comment faire un jeu concours sur les réseaux sociaux ?

2/ Le jeu concours contre inscription

Ce type de jeu concours gratuit s’apparente à peu de choses près au précédent, mais ne répond pas aux mêmes enjeux et objectifs. En Effectivement, la simplicité de participation aux jeux peut générer beaucoup de visibilité et d’engagement, mais aussi inciter tous types d’internautes, même les opportunistes qui ne resteront pas par la suite, à tenter leur chance.

L’idée ici est de demander un engagement supplémentaire à votre audience, afin de vous assurer de son intérêt pour votre compte. Il peut s’agir :

3/ Le jeu concours de légendes

Autre idée de concours sur Instagram : le jeu de légendes. Celui-ci requiert un effort de créativité à vos followers, puisqu’ils doivent montrer l’étendue de leur imagination en complétant un début de légende. 

Vous l’aurez compris, le cadeau mis en jeu est remporté par la meilleure légende, selon des critères d’humour ou d’originalité par exemple. Cet exemple de jeu concours pour Instagram est idéal pour booster ton taux d’engagement, tout en proposant un concept un peu plus fun.

À lire aussi >> Qu’est-ce qu’un bon taux d’engagement Instagram ?

4/ Le jeu concours photos ou de contenus originaux

Le concours-photo compte également parmi les incontournables des jeux concours Instagram. Il consiste à demander à votre communauté de réaliser un contenu créatif, qu’il s’agisse d’une photo, d’une vidéo ou d’un hashtag challenge. Reste ensuite à le partager sur les réseaux sociaux pour tenter de remporter un lot. 

Vous pouvez guider la créativité de vos abonnés en leur assignant un thème, une couleur ou un produit. Cette mécanique de jeu est idéale pour accroître votre popularité sur les réseaux sociaux grâce à une stratégie d’User Generated Content. Pour qu’il fonctionne, notez qu’il est nécessaire d’avoir au préalable une communauté forte et engagée.

5/ Le jeu concours Instagram en story

Dernier exemple de jeu concours pour Instagram, et pas des moindres : le concours en story. En effet, si la majorité sont organisés depuis les feeds, la story peut être une excellente alternative ! Cette mécanique de jeu permet alors de créer un sentiment d’urgence, du fait de sa durée limitée et de son caractère éphémère (24 heures). Il est néanmoins possible de prolonger la durée de vie du concours grâce aux Stories à la une.

Pour aller plus loin >> Algorithme Instagram : le guide et les secrets

Après une course effrénée au nombre de followers, la tendance sur Instagram est désormais de capter et fidéliser son audience par le biais d’un contenu engageant ! Cependant, plus les communautés deviennent importantes, moins il est évident de garder un bon taux d’engagement… Ce dernier est d’une importance primordiale puisqu’il entre en compte dans l’algorithme Instagram et favorise la visibilité. Alors concrètement, qu’est-ce qu’un bon taux d’engagement Instagram et comment l’améliorer ?

Comment calculer le taux d’engagement sur instagram ?

Avant de donner une définition du taux d’engagement idéal sur Instagram, il est important de savoir l’estimer. Pour calculer un taux d’engagement Instagram, quelques étapes sont incontournables :

À lire aussi >> Algorithme Instagram : le guide et les secrets

Qu’est-ce qu’un bon taux d’engagement sur Instagram ?

Vous pouvez désormais l’analyser et déterminer s’il est bon ou mauvais ! Voici une ligne directrice pour que vous puissiez comparer les résultats :

Plus votre engagement est élevé, plus votre compte paraît crédible. Il est donc essentiel de savoir comment augmenter son taux d’engagement sur Instagram. Gardez à l’esprit qu’un certain nombre de facteurs influencent le taux d’engagement sur Instagram : moment de publication, fréquence de publication, nombre d’abonnés, contenu, descriptions, algorithme Instagram…

À lire aussi >> Quels sont les meilleurs réseaux d’influence ?

Comment augmenter son taux d’engagement sur Instagram ?

Bonne nouvelle : certaines pratiques permettent de booster son taux d’engagement sur Instagram, et ce sans nécessairement engager de frais publicitaires ! 

Bien connaître son audience

Il s’agit d’une étape clé pour garantir une stratégie social media pertinente sur Instagram. Avant de démarrer votre production de contenu, vous devez toujours savoir à qui vous vous adressez. Cela passe notamment par une parfaite connaissance de sa cible, de ses besoins, de ses hobbies, de son mode de vie… 

Faire une veille régulière

La veille des pratiques de la concurrence peut être quotidienne. Cette analyse concerne aussi bien le fond (quels sont les messages véhiculés par mes concurrents sur Instagram ?) que la forme (quels formats exploitent mes concurrents pour communiquer sur Instagram ?). 

Utiliser des hashtags

L’utilisation des hashtags s’affiche également comme un puissant levier générateur d’engagement. Veillez néanmoins à les utiliser avec parcimonie et avec sens ! Les hashtags de niche, souvent moins populaires, vous offrent la possibilité de propulser votre post dans les tops posts associés au hashtag. 

Intégrer le format vidéo

Rien de tel que l’intégration de vidéo pour améliorer son taux d’engagement sur Instagram  ! Et pour cause, l’engagement moyen des vidéos augmente bien plus rapidement que celui des photos. Vous avez donc tout intérêt à mélanger les formats et étendre votre stratégie de contenus aux Réels Instagram ou tout du moins aux Stories !

Collaborer avec un influenceur Instagram 

Vous associer avec des grands noms d’Instagram vous offre une plus grande visibilité, ainsi qu’un meilleur taux d’engagement. Avec plus de 4 milliards de likes chaque jour, Instagram est sans conteste le réseau social le plus engageant. Le temps accordé au choix de l’influenceur ne doit surtout pas être sous-estimé pour faire de votre campagne une réussite. 

Pour aller plus loin >> Comment augmenter ses abonnés Instagram ?

Les micro-influenceurs représentent un type d’influenceurs sur les réseaux sociaux spécifique, du fait de leur audience modeste. Ces influenceurs avec un plus petit nombre d’abonnés s’affichent néanmoins comme des partenaires de marque précieux grâce à un public fidèle et engagé dans un marché de niche. Pour commencer à établir des liens authentiques et à dénicher de nouveaux clients, il est d’abord important de trouver des micro-influenceurs et de les activer au sein de vos campagnes d’influence.

Qu’est-ce qu’un micro-influenceur ?

Le nombre d’abonnés d’un micro-influenceur est nettement inférieur à celui des plus grands influenceurs du web. En effet, alors que les influenceurs les plus populaires peuvent compter plusieurs millions de followers, un micro-influenceur n’excède généralement pas les 10 à 50 000. Il ne faut néanmoins pas les sous-estimer !

En webmarketing, le micro-influenceur présente l’atout d’être bien plus accessible financièrement et humainement. Il lui arrive parfois d’accepter de travailler gratuitement, et de ne recevoir en échange que des services de la marque. Par ailleurs, les micro-influenceurs détiennent souvent une plus grande capacité de persuasion et un meilleur taux d’engagement sur leurs posts. Leur audience est également plus ciblée.

À lire aussi >> Engagement sur les réseaux sociaux : les conseils qui font la différence !

4 conseils pour trouver des micro-influenceurs

Vous souhaitez exploiter ce redoutable levier publicitaire que sont les micro-influenceurs ? Découvrez comment trouver des micro-influenceurs correspondant à votre audience.

Adopter une démarche data driven

Pour identifier les meilleurs influenceurs, il est important de connaître sur le bout des doigts vos consommateurs. Effectivement, les meilleurs créateurs de contenu pour vous sont ceux qui bénéficient d’une cible similaire à la vôtre. Étudier le comportement de vos clients, mais aussi leurs caractéristiques (sexe, âge, habitudes, centres d’intérêt) et les plateformes sociales sur lesquels ils se connectent chaque jour. 

Identifier clairement ses objectifs 

Le marketing d’influence représente une stratégie gagnante, mais il faut tout de même bien comprendre pourquoi vous souhaitez en faire. Et pour cause, cette tactique ne fonctionnera pas aussi bien si vous n’avez pas bien défini vos objectifs précis. 

Certains influenceurs seront plus efficaces que d’autres pour vous aider. Pour le lancement d’un produit par exemple, il peut être très judicieux de collaborer avec plusieurs micro-influenceurs afin d’avoir une portée globale de milliers de personnes.

À lire aussi >> Comment engager sa communauté sur Instagram ?

Rester à l’affût des nouveautés sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux rivalisent pour fidéliser les internautes et en attirer de nouveaux. Ils sortent de nouvelles fonctionnalités très régulièrement avec une grande capacité d’innovation. Alors que TikTok lançait récemment le Business Creative Hub, Snapchat sortait sa propre marketplace pour créateurs de contenu permettant aux entreprises de s’associer avec les influenceurs de l’application.

De son côté, Instagram fait le buzz avec les Réels ! Le concept est simple : créer des vidéos amusantes, inspirantes en un laps de temps court et grâce à un outil intuitif directement intégré sur le réseau.

Apprendre à distinguer les vrais influenceurs des fakes influenceurs

Par définition, un faux influenceur est un créateur qui a acheté des vues, des likes, des followers, et même des commentaires pour gagner en visibilité. Pour une marque, il n’est évidemment pas avantageux de collaborer avec eux, puisque les résultats ne seront pas au rendez-vous ! 

Pour trouver des micro-influenceurs, il vous faudra : 

Même si cela prend du temps, ce n’est pas compliqué et vous éviterez bien des soucis. Vous souhaitez créer de l’engagement sur les réseaux sociaux ? Découvrez le logiciel de gestion et planification des réseaux sociaux, Banana Content.

Le marketing d’influence continue de s’imposer dans la stratégie digitale des entreprises. Selon une étude HubSpot, d’ici la fin de l’année 2022, les organisations dépenseront pas moins de 15 milliards de dollars en influence marketing. Son importance n’est donc plus à prouver, et ça,  les professionnels du secteur l’ont bien compris ! Découvrez sans plus attendre les meilleurs réseaux d’influence.

Instagram, le must have des campagnes d’influence 

Sans surprise, Instagram reste le n°1 lorsqu’il s’agit de marketing d’influence. Et pour cause, 200 millions d’utilisateurs se rendent au moins une fois par jour sur le profil d’une entreprise ! Avec un taux d’engagement 5 fois plus élevé que sur Facebook, c’est le réseau social idéal pour une campagne de communication digitale. Les influenceurs digitaux s’y trouvent également en nombre.

Nano-influenceurs, social commerce, vidéos courtes… La majorité des tendances en marketing digital 2022 sont adaptées à Instagram. Ce réseau est particulièrement efficace dans la mode, puisque 55 % des internautes effectuent un achat après avoir vu un post d’un influenceur. 

Seul bémol ? Le nombre incalculable de partenariats présent sur la plateforme d’influence marketing. Avec une concurrence aussi forte, il peut être assez complexe de s’y faire une place. 

Youtube, l’indémodable réseau social

Il s’agit de l’un des meilleurs réseaux d’influence ! Léna Situations, Maya Adorable, Mister V, Natoo… Les influenceurs les plus connus ont commencé pour la plupart sur Youtube. S’ils se sont aujourd’hui positionnés sur bien d’autres plateformes, le réseau social phare de la vidéo reste leur premier amour. Et loin de tirer leur révérence, les Youtubeurs voient leur audience croître de jour en jour !

Pour le marketing d’influence, ce réseau social est une véritable mine d’or. À condition, évidemment, de choisir les meilleurs influenceurs pour attirer votre cible. En 2020, 90 % des utilisateurs ont révélé avoir déniché de nouvelles marques et produits sur Youtube. Les marketeurs sont désormais de plus en plus nombreux à l’intégrer dans la stratégie digitale de leur entreprise.

À lire aussi >> 5 réseaux sociaux à découvrir

TikTok, le nouvel Eldorado du marketing d’influence  

Ce réseau le plus influent s’affiche comme le phénomène du moment. Un immense succès qui n’échappe pas au marketing d’influence. Avec près d’un milliard d’utilisateurs mensuels actifs, TikTok s’impose comme the place to be. Avec des internautes connectés en moyenne 80 minutes par jour, les sociétés sont plus que motivées à intégrer ce réseau social à leur stratégie ! 

Une collaboration avec un influenceur TikTok vous permet de capter cette cible si prisée, tout en produisant du contenu différenciant des autres réseaux. Notez par ailleurs que sur cette plateforme, plusieurs actions de marketing d’influence sont possibles. Une campagne d’influence participative a toutes les chances de devenir viral. Vous l’aurez compris, TikTok est devenu le nouvel Eldorado des marques.

LinkedIn, pour réussir sa campagne d’influence B2B  

Parmi les meilleurs réseaux d’influence, LinkedIn s’affiche également un allié de taille pour une campagne d’influence B2B ! Il est vrai que lorsqu’on pense marketing d’influence, ce n’est pas le premier réseau social qui nous vient à l’esprit. Et pourtant, lancer une campagne de communication sur LinkedIn est particulièrement judicieux. 

Les influenceurs LinkedIn sont de vrais professionnels, et détiennent une certaine légitimité pour que votre campagne d’influence soit un succès. Concernant les actions à mettre en place, une opération de communication B2B pioche les mêmes codes que le B2C. Placements de produits, contenu sponsorisé… Il s’agit de la même recette qu’en marketing d’influence dit « classique » !

Pour aller plus loin >> Une solution SaaS de communication d’entreprise pour optimiser sa stratégie marketing

Réaliser une charte graphique se révèle indispensable, et sert de référence pour harmoniser et apporter de la cohérence à votre branding. Elle se porte garante de votre image et de votre personnalité par le biais de tout un univers. Ce « cahier des normes graphiques » doit être exploité dans toutes les actions de développement d’outils de communication, afin d’affirmer son identité et marquer les esprits. Découvrez tous les éléments qui constituent une charte graphique

#1 Définir la plateforme de marque

La première étape, et pas des moindres, consiste à formaliser l’identité de marque. En effet, il est important que vos collaborateurs saisissent bien les valeurs phares que vous portez, afin de se les approprier, créer un réel sentiment d’appartenance et les représenter correctement. Cette étape pour créer sa charte graphique s’affiche comme le pilier du brand content ! Vous parviendrez ainsi à définir vos objectifs, et la façon dont vous souhaitez être perçu auprès de votre cible.

#2 Choisir son code couleur 

Pour développer une image, transmettre un message et partager des valeurs, l’influence des couleurs n’est pas à négliger en marketing ! Chaque colori véhicule inconsciemment une idée ou une émotion. Vous devez ainsi prendre en compte la perception des couleurs aux yeux des internautes, pour choisir celle(s) qui corresponde(nt) le mieux à votre secteur, mais aussi aux valeurs que vous défendez.

À lire aussi >> Signification des couleurs en marketing

#3 Définir l’utilisation du logo

Il convient maintenant de déterminer de manière explicite l’utilisation de votre logo, selon les divers environnements et supports auxquels il est destiné. Plaquette commerciale, carte de visite… Vous avez l’embarras du choix. Notez qu’il doit toutefois être facilement déclinable !

Cette étape permet d’éviter certaines catastrophes graphiques (étirements, compressions, modifications) qui pourraient nuire à la compréhension de votre message. Si vous ne disposez pas encore de logo pour réaliser une charte graphique, c’est le moment d’y penser, car il permet de poser les bases de son identité visuelle !

À lire aussi >> Combien coûte la création d’un logo ?

#4 Choisir une typographie claire et adaptée

Il vous faut aussi tenir compte de la nature de votre business et du profil de votre cible, afin de choisir les typographies adéquates. Par exemple, la police de caractère Comic sans MS est aujourd’hui tournée en dérision sur la toile, avec une image désuète ! À contrario, Google Fonts se révèle très populaire et peut devenir l’alliée de votre charte graphique. À vous de faire un choix parmi des modèles jugés masculins, d’autres plus raffinés, des caractères enfantins, d’autres graphiques…

#5 Mettre en avant des illustrations et des photos

Quelles images et illustrations définissent le mieux votre activité ? Quelles émotions souhaitez-vous transmettre ? Si votre marque se veut fun et décontractée, il ne serait sans doute pas pertinent d’utiliser des photos de banques d’image trop corporate. Cette étape pour créer une charte graphique est censée faire adhérer et impliquer l’ensemble des collaborateurs de votre entreprise autour d’un symbole visuel commun. 

#6 Définir le ton adapté pour une communication ciblée

Pour réaliser une charte graphique, le ton employé dans l’explicatif est censé faire adhérer naturellement ! Optez par exemple pour une communication qui existe déjà et à laquelle vous adhérez, pour l’ajouter à votre charte. Utilisez les 4 ou 5 adjectifs qui définissent le mieux votre activité pour décrire le ton le plus approprié. Vous pouvez aussi noter les termes ou expressions que vous appréciez et ceux que vous n’aimez pas. Le but : mettre vos collaborateurs sur la bonne voie et les aider à comprendre votre pensée. Pour aller plus loin, testez gratuitement Banana Content, un outil marketing digital et communication qui offre une production de contenu intuitive et accessible à tout votre écosystème, pour une bien meilleure expérience digitale !

La création d’un design de logo est l’un des composants essentiels de l’identité visuelle d’une entreprise. Parce qu’il s’agit du premier élément que les internautes voient, cette représentation graphique doit nécessairement se démarquer de celle de ses concurrents. Découvrez quel niveau de qualité espérer pour la création d’un logo, selon le coût investi.

Quel est le prix d’un logo ?

10 – 50 €250 – 850 €850 – 2 500 €+ 2 500 €

Options
Création de logo pas cher via un générateurGraphiste freelance Graphiste freelance Agence de webdesign


Qualité
Logos génériques, élaborés à partir d’images et de vectorielles de stock. Graphistes peu expérimentés ou avec un portfolio peu fourniGraphistes expérimentés fournissant des conseils et des prestations professionnelsDesign de haute qualité avec une équipe créative et un service complet.



Pour qui ?
Les entreprises au budget limité, qui ont peu de temps, et qui approuvent les designs génériques.Les sociétés avec une bonne compréhension du thinking designLes entreprises qui souhaitent un design de qualité à coût abordableLes entreprises qui détiennent de nombreuses ressources et qui veulent un service de branding de haute qualité

À lire aussi >> Les 5 meilleures banques d’images gratuites

Passer par un freelance pour créer son logo 

Pour obtenir un résultat à la hauteur de ses attentes avec un logo sur mesure, il vaut mieux passer par un professionnel du design. Pour les organisations qui ne disposent pas d’un gros budget pour la création de logo, les prestataires spécialisés en design s’affichent comme la solution idéale. En effet, ils maîtrisent les règles du graphisme sur le bout des doigts et proposent des prix abordables. 

Mais alors, d’où vient cet écart entre tous les tarifs de logo disponibles sur le marché ? Celui-ci peut s’expliquer par la complexité de la tâche, le nombre de corrections à réaliser et surtout, l’expérience du professionnel. Pour être certain de ne pas faire fausse route quant au choix de votre freelance, il est primordial de consulter ses réalisations en amont ! Vous aurez ainsi un aperçu de son style, de ses spécialités, et éventuellement sa capacité d’adaptation.

Afin de trouver son graphiste pour la création d’un logo, n’hésitez pas à utiliser le bouche-à-oreille. Il existe également des plateformes de freelance qui mettent à disposition une multitude de graphistes avec une expertise et des prix de logos différents. 

À lire aussi >>  Comment réaliser une charte graphique ?

Faire appel à une agence spécialisée en identité visuelle

Pour que votre logo réponde en tout point à vos espérances, il est préférable de recourir à une agence de communication. Après des années d’expérience et de collaboration avec des graphistes, les agences sont les mieux placées pour faire un logo qui reflète avec exactitude l’image de votre entreprise.

Là aussi, le prix d’un logo diffère selon bon nombre de critères : 

Il est assez complexe de définir le coût du logo avec précision. Pour les TPE ou PME ayant des besoins basiques en matière de design, il faut compter quelques centaines d’euros. En revanche, pour les entreprises souhaitant retravailler leur stratégie de branding par le biais de leur logo, plusieurs dizaines de milliers d’euros peuvent être demandés Les agences d’identité visuelle, telles que Manae Business, participent à la définition de tous les éléments constituants l’univers de votre entreprise !Vous savez désormais combien coûte la création d’un logo. Pour aller plus loin, prenez connaissance de notre dernier article et découvrez les 2 astuces pour développer son professional branding !

Depuis toujours, les acteurs du marketing se servent des couleurs comme outil stratégique, faisant appel à l’inconscient collectif pour développer une image, transmettre un message et partager des valeurs. Vous souhaitez en savoir plus sur la signification des couleurs en marketing avec des exemples ? Découvrez l’influence psychologique des couleurs

Le jaune, vitesse et dynamisme

Le jaune doit être utilisé avec modération en marketing. En effet, bien que cette couleur puisse exprimer la lumière et la joie, elle peut aussi être synonyme de trahison et de mensonge… Notez que lorsque le jaune est pâle, il inspire la maladie et la tristesse. 

Vous l’avez compris, il est assez difficile à exploiter, et requiert une forte maîtrise de l’usage des couleurs en marketing. Toutefois, il peut être recommandé pour les marques cherchant à communiquer sur la vitesse et le dynamisme !

Le jaune, vitesse et dynamisme

Le rouge : passion et performance

Aimée ou détestée, la couleur rouge suscite moult émotions : excitation, passion, force énergie… En marketing, elle est le plus souvent utilisée dans le but de provoquer une réaction, une impulsion. Le rouge est également mis en avant pour accroître les performances sportives et accentuer ses efforts, ou pour appuyer la sensation de faim dans la restauration. Cette couleur est conseillée pour les marques souhaitant communiquer sur la passion et la performance.

Le rouge : passion et performance

À lire aussi >> Le buyer persona : un outil marketing indispensable

Le bleu : corporate et très nature

Le bleu représente la pureté et le naturel par excellence ! Étroitement lié au rêve, à la loyauté, à la sérénité, ou encore à la vérité, il s’agit de la couleur préférée des sociétés occidentales, tous âges, sexes et catégories socioprofessionnelles confondus. En signification des couleurs en marketing le bleu est très apprécié pour le sérieux qu’elle dégage ! Beaucoup d’entreprises prennent d’ailleurs parti d’utiliser cette couleur pour afficher une image corporate (bleu foncé) ou un côté naturel (bleu clair). Le bleu a l’avantage de correspondre à de nombreux secteurs d’activité.

Le bleu : corporate et très nature

Le rose : féminin mais pas seulement 

Le rose, couleur de la douceur, de la tendresse et de l’attachement. S’il est vrai qu’elle est le plus souvent assimilée aux filles et aux femmes, elle n’est pas pour autant réservée à la gent féminine. Au XVIIe siècle, cette couleur est considérée comme virile et le rose se répand dans la garde-robe des hommes. 

Aujourd’hui, le rose est couramment utilisé dans la confiserie, la mode et les produits d’hygiène féminine, ainsi que la maison. Sans oublier le rugby, sport où la virilité est reine : le Stade Français arbore depuis 2006 un éclatant maillot rose !

Le rose : féminin mais pas seulement

À lire aussi >> Le buyer persona : un outil marketing indispensable

Le violet : couleur de l’ambiguïté

Couleur du rêve, de la spiritualité, de l’intuition et de la pleine conscience, bon nombre de médias télévisés exploitent le violet dans leur logo et leur communication. Le but ? Inviter les téléspectateurs à la rêverie, à l’imagination et à la détente.

S’il détient une part de mystère, c’est probablement parce qu’il s’agit d’une couleur ambiguë. Comme un rouge qui se serait presque transformé en bleu, le violet peut néanmoins facilement basculer dans le chaud ou dans le froid, en fonction de la nuance choisie et des éléments qui l’accompagnent.

Le violet : couleur de l'ambiguïté

L’orange : communication et créativité

Longtemps utilisée dans le marketing pour le design des packaging de certains produits, l’orange est désormais une couleur plutôt axée sur l’énergie, la vitalité, la force et l’endurance. Elle évoque notamment la gaieté, la générosité, l’abondance, la lumière et l’automne.

Semblerait t-il stimulant, l’orange permet aux marques d’inciter les consommateurs à passer à l’action. C’est la raison pour laquelle, graphiquement, cette couleur est utilisée sur la toile pour les appels à l’action (CTA). En entreprise, l’orange transmet des valeurs de communication, de créativité et d’optimisme.

L’orange : communication et créativité

Vous connaissez désormais la signification des couleurs en marketing. Pour aller plus loin, découvrez sans plus attendre les tendances marketing en 2022 !

Pour ouvrir une franchise rentable, votre projet doit être bien construit et réfléchi. Un travailleur indépendant qui souhaite devenir franchisé doit présenter des qualités indispensables en management, gestion, prise de décision, relationnel, et surtout commerciales. Mais alors, quand lancer sa franchise ? Quelles sont les conditions pour ouvrir une franchise en 2022 ? On vous dit tout !

Les chiffres de la franchise en 2022

Le marché de la franchise 2022 continue de se développer en France. En effet, depuis plusieurs décennies, le secteur de la franchise connaît une croissance florissante et une activité qui ne faiblit pas. Quels que soient les domaines, la solution « clé en main » de ce business model attire toujours plus de candidats à la franchise.

En 2020, on dénombrait pas moins de 1 927 franchiseurs et 78 033 franchisés. Autant de professionnels qui ont pu profiter de la popularité de leur enseigne, de l’expertise transmise par le franchiseur, ainsi que des services offerts tout au long du contrat de franchise (formation, accompagnement, aide au démarrage, communication de lancement, management…) pour développer leur activité et générer du chiffre d’affaires. Ce modèle économique est très prisé chez les entrepreneurs désireux de se lancer dans la création d’une entreprise !

À lire aussi >> Franchise : comment gérer ses réseaux-sociaux ?

Les 3 prérequis pour créer une franchise 

Si aucun texte de loi ne prévoit de durée minimale d’exploitation avant de créer un réseau de franchise, trois prérequis doivent néanmoins être respectés afin de monter sa propre franchise dans les meilleures conditions.

Un phase d’expérimentation avant de lancer sa franchise

Le Code de déontologie européen de la franchise demande l’expérimentation du concept développé par le futur franchiseur. En d’autres termes, l’entrepreneur qui souhaite lancer sa franchise doit bénéficier d’une expérience dans un ou plusieurs points de vente dits « pilotes » préalablement au lancement d’un réseau.

Cette phase de test doit être un succès pour pouvoir développer son concept de franchise, aussi bien en matière de chiffres d’affaires, que de rentabilité et de satisfaction clients. La durée considérée comme raisonnable varie en fonction du projet. Toutefois, la jurisprudence exige un savoir-faire pendant une durée minimale de 2 ans avant la création du réseau de franchise.

Un concept aisément transmissible

Seconde condition : un concept exploitable en franchise se doit d’être opérationnel et facilement transmissible à de futurs entrepreneurs. Il doit non seulement être éprouvé, mais aussi secret et concret. Ce n’est qu’en respectant l’ensemble de ces éléments que votre concept pourra donner lieu à un contrat de franchise.

Un concept motivant qui génère l’adhésion

Dénicher les moyens techniques, humains et financiers s’affiche comme un enjeu important dans le cadre de la création d’un réseau de franchise. Si le projet est original et novateur, il générera naturellement de l’engouement, et cela, pas seulement auprès des clients. Les collaborateurs, investisseurs et entrepreneurs ne pourront qu’adhérer également.

Vous ne seriez pas contre un petit coup de pouce en matière de communication pour lancer sa franchise ? Banana Content, outil de marketing digital tout en un, offre aux réseaux de franchise une gestion plus facile et plus intelligente de leurs contenus et canaux de communication ! Pour plus d’informations sur l’ouverture d’une franchise, n’hésitez pas à nous contacter.À lire aussi >>   5 questions à se poser avant de lancer une franchise