5 conseils pour une analyse SWOT réussie

Analyse SWOT

La matrice SWOT se présente comme un outil d’analyse permettant de définir la stratégie commerciale la plus adéquate pour monter un projet de création, cibler un segment de marché, ou encore fixer une offre commerciale. Fondée sur l’analyse des forces, faiblesses, opportunités et menaces d’un projet, il s’agit d’un outil marketing indispensable pour tout entrepreneur ou responsable marketing qui songe au développement stratégique de son entreprise et/ou de son offre. Voici 5 conseils pour réussir son analyse SWOT !

#1 Faire la différence entre l’externe et l’interne

Afin de remplir la matrice SWOT et mener une analyse efficace, il est important de réaliser deux études bien distinctes, en différenciant l’externe de l’interne. Si l’un implique le marché et son environnement, l’autre concerne uniquement l’organisation. Il est plus simple de démarrer par l’externe, afin d’obtenir une vue globale du contexte dans lequel l’entreprise évolue. L’analyse de l’organisation intervient idéalement dans un second temps.

#2 Déterminer son champ d’action et aller à l’essentiel

Il est évidemment primordial de déterminer le champ de l’analyse sur lequel se positionner (domaine d’activité stratégique, marché, gamme de produit…). Notez également qu’une analyse SWOT ne dépasse rarement la page, le slide ou l’écran. L’intérêt est de bénéficier d’une vue d’ensemble sur la matrice, afin d’apprécier la situation dans sa globalité. 

À lire aussi >> Une solution SaaS de communication d’entreprise pour optimiser sa stratégie marketing

#3 Se baser sur des faits réels

Cet outil d’analyse stratégique de l’entreprise se base sur des éléments factuels et de préférence chiffrés. C’est la raison pour laquelle il peut être intéressant de procéder en amont à une collecte d’informations, réalisée via des retours terrain, ou par le biais d’une étude de marché spécifique. Veillez ainsi à éviter les intuitions du type : « On suppose que… », « Il semblerait que… », et privilégier des faits. On dirait par exemple : « Le marché textile-habillement français a connu une hausse de X % entre 2010 et 2020 ».

#4 Elaborer des recommandations

Un diagnostic SWOT induit toujours des recommandations. Durant tout ce travail, ne perdez pas de vue vos objectifs. Si plusieurs stratégies se révèlent possibles, l’analyse doit nécessairement déboucher sur un plan d’action concret, ainsi que des recommandations précises. Il vous faudra ensuite faire le lien entre le SWOT et les recommandations marketing, afin d’étendre les opportunités, renforcer ses forces, se protéger des menaces,  et sécuriser ses faiblesses.

À lire aussi >> Top 5 des logiciels de gestion de projet

#5 Identifier les menaces, opportunités, forces et faiblesses

Il arrive parfois qu’un fait puisse se classer en menace et opportunité ou en force et faiblesse. Dans ces cas-là, il faudra comprendre pourquoi et le préciser. Pour rappel : 

  • S (Strengths) : facteurs internes, qui présentent un effet positif sur l’entreprise.
  • W (Weaknesses) : facteurs internes, qui présentent un effet négatif sur l’entreprise.
  • O (Opportunities) : facteurs externes, qui présentent un effet positif sur l’entreprise.
  • T (Threats) : facteurs externes, qui présentent un effet négatif sur l’entreprise.

Vous êtes à la recherche d’une solution intuitive qui offre une gestion centralisée de tous vos outils afin de faciliter votre communication digitale ? Vous aimeriez plus d’informations sur les bonnes pratiques concernant l’analyse SWOT ? Contactez l’équipe de Banana Content !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Lire d'autres articles

Rechercher

Newsletters

Suivez-nous

Articles récents