8 erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux

Performer une communication d’entreprise sur les réseaux sociaux est un exercice plus compliqué qu’il n’y paraît. Il ne suffit pas de créer son profil et de poster dessus quand on a le temps. Il faut comprendre les codes de la communication digitale mais aussi ceux propres à chaque réseau

Ce sont souvent les mêmes erreurs qui sont reproduites par des entreprises ayant amorcé leur transition digitale.

Voici les 8 erreurs à éviter absolument :

Démarrer sans stratégie :

La première étape est de définir les objectifs, de se poser la question : pourquoi la marque va-t-elle sur les réseaux sociaux ? Cela permettrait de déterminer les réseaux à privilégier, le type de contenu à proposer, la fréquence des posts…

Ne pas interagir avec sa communauté :

Offrir du contenu, c’est bien. Échanger avec sa communauté, c’est mieux ! Dans une stratégie de communication digitale, il est essentiel de saluer et de remercier son audience mais aussi de répondre aux commentaires, en s’appuyant sur un outil de community manager.

Proposer un seul type de contenu :

Un des meilleurs moyens pour éviter de lasser son public et de susciter de l’engagement est encore de proposer des contenus différents. Et ce ne sont pas les options qui manquent : article, infographie, vidéo, jeux-concours, image, curation… Cela demande certes un travail plus fourni mais les résultats suivent.

À lire : la meilleure plateforme d’automatisation des réseaux sociaux

Manquer de régularité :

Le réflexe naturel à éviter absolument avec les profils des réseaux sociaux d’entreprise consiste à communiquer uniquement quand les ressources et le temps nécessaires sont disponibles. En habituant votre cible à vos publications, vous créez une attente qui ne doit pas être déçue au risque de perdre une partie de votre audience ou de rencontrer moins d’engagements.

Ne pas prendre en compte les meilleurs jours/heures de publication :

Il ne faut pas s’imaginer qu’il suffit de poster un message sur les réseaux sociaux pour qu’il soit lu. De nombreux critères rentrent en jeu pour favoriser la visibilité des publications. Parmi les principaux figure le moment de la diffusion. Choisir le jour et l’heure de diffusion des messages relève d’une décision stratégique qui doit notamment prendre en compte la cible, le type de business (B2B/B2C), le réseau social, l’analyse des posts précédents…

À lire : les meilleurs horaires pour partager sur les réseaux sociaux

Faire des fautes d’orthographe ou de syntaxe :

À travers vos tweets ou vos posts Facebook, c’est l’image de votre marque qui est en jeu, donc si votre écriture n’est pas irréprochable, vous risquez de nuire au sérieux de votre entreprise. Une seule règle, même pour un tweet, se relire !

Ne pas adapter son contenu à la plateforme :

Attention, on ne communique pas sur Facebook comme on le fait sur Twitter. Il n’est pas ici question de la limite de caractère mais bien des codes et règles d’usage propres à chaque canal.

Ne pas suivre ses publications :

Il est essentiel de surveiller ce que l’on diffuse. Une fois publié sur le Web, un contenu continue de vivre et d’éveiller intérêt et interaction. Garder un œil sur les commentaires et répondre le cas échéant reste prépondérant pour éviter bad buzz et autres… Sur tous les réseaux, il est en outre très simple d’analyser les résultats grâce et d’identifier notamment quelles sont les publications qui ont rencontré le plus de succès.

À lire : 6 techniques pour améliorer sa visibilité sur Facebook

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Lire d'autres articles

automation LinkedIn guide outil

Automation LinkedIn : guide et outil

Depuis plusieurs années maintenant, le marketing automation a le vent en poupe sur toutes les plateformes. L’élaboration de scénarios spécifiques et l’envoi de messages personnalisés

Lire plus

Rechercher

Newsletters

Suivez-nous

Articles récents